Resources

Minchung Sinmun [newspaper]

Minchung Sinmun (sometimes spelled Minjoong Shinmoon) was published in Toronto from 1979 to 1993. According to the Encyclopedia of Canada’s Peoples, "In the mid-1960s there were only about a hundred Koreans in Toronto. Thirty years later, forty thousand lived in Ontario, the majority in the metropolitan Toronto area." Minchung Sinmun served this booming community with news of Korea. A central concern for new Korean immigrants to Canada was to learn at least one official language, and this was reflected in the newspaper’s decision to publish English-language pages in most issues. These pages also were a bridge to younger immigrants who attended school in Canada and found reading English more comfortable than reading Korean; younger Korean-Canadians also contributed many of the English-language articles, essay and poems. The paper was widely read but viewed with some ambivalence by local Korean-Canadians. The publisher’s allegiance to a socialist opposition party in Korea, and his stated support of reunification with North Korea, eventually led to an advertising boycott which briefly threatened the newspaper’s existence. The newspaper’s title means "the people’s paper."

Collection contributed by: Simon Fraser University Library

Search Minchung Sinmun

Browse Minchung Sinmun

Minchung Sinmun

Minchung Sinmun (parfois écrit Minjoong Shinmoon) fut publié à Toronto de 1979 à 1993. Selon l’Encyclopedia of Canada’s Peoples, « Au milieu des années 1960, on ne retrouvaitqu’une centaine de Coréens à Toronto. Trente ans plus tard, l’Ontario comptait quarante mille Coréens, dont la majorité habitait dans la région métropolitaine de Toronto. » Minchung Sinmun a servi cette communauté prospère en rapportant les nouvelles de la Corée. Les nouveaux immigrants coréens s’inquiétaient surtout de l’apprentissage d’au moins une langue officielle, ce qui explique pourquoi le journal a décidé de publier des pages en anglais dans presque tous les numéros. Ces pages permettaient également de rejoindre les jeunes immigrants coréens qui étudiaient au Canada et qui préféraient lire un texte en anglais plutôt qu’en Coréen. De jeunes Canadiens coréens ont écrit des articles, des dissertations et des poèmes en anglais pour le journal. Ce journal était très populaire, mais les Canadiens coréens ressentaient une certaine ambivalence à son égard. L’allégeance de l’éditeur envers le parti socialiste d’opposition en Corée et son appui déclaré en faveur de la réunification avec la Corée du Nord ont provoqué un boycott publicitaire du journal, qui a brièvement menacé sa survie. Le titre du journal signifie ‘le journal du peuple’.

Contribution de la bibliothèque de l’Université Simon Fraser

Search Minchung Sinmun

Browse Minchung Sinmun